Erfahre mehr über Thibaut Baronian aus der Haute-Savoie, der sich in Besançon an den Toren des Juragebirges niedergelassen hat.

Thibaut Baronian - Zwischen Leidenschaft und Arbeit

Thibaut Baronian stammt aus der Region Haute-Savoie, genauer gesagt aus Ambilly. Nach dem Abitur beschloss er, in die Franche-Comté nach Besançon zu ziehen, um sich dort in das erste Jahr des Medizinstudiums mit dem Schwerpunkt Physiotherapie einzuschreiben. Dann besuchte er von 2009 bis 2012 das Institut de formation en masso-kinésithérapie, wo er 2013 sein Diplom erhielt. Als Physiotherapeut des französischen Langlaufteams in der Weltcup-Gruppe während der Saison 2014/2015 arbeitet er nun in einer unabhängigen Praxis, was es ihm ermöglicht, seinen Zeitplan frei zu gestalten und zwischen 10 und 12 Stunden pro Woche zu trainieren.

Trail autour de Besançon (Thibaut Baronian)
Pierre-Antoine Boillon / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Un sportif né

Issu d’une famille de sportifs, Thibaut grandit dans un univers propice à la pratique du sport. Il suit sa scolarité à Amancy pour entrer au lycée du Fayet en sport étude pendant 4 ans. Avant d’être traileur, Thibaut était skieur, sa première discipline de prédilection était le ski de fond. Il était en équipe régionale puis nationale. A l’âge de 12 ans sa vie de jeune sportif était rythmée par les compétitions et les entraînements. En 2008, à 20 ans, le jeune bachelier déménage à Besançon et passe avec succès sa première année de médecine. C’est durant cette période qu’il arrête le sport de haut-niveau pour se consacrer à ses études. C’est lors de sa première année en école de kiné que Thibaut pratiqua le trail. En 2013 à 24 ans il commence à décrocher ses premières victoires puis en 2014 il intègre la Team Salomon France.

Thibaut préfère les courses de type maratrail, plutôt montagnardes mais assez roulantes. Il préfère des distances entre 40 et 50 km et apprécie les conditions un peu difficiles : pluie, boue…

Besançon, un territoire idéal pour s'entraîner ?

 Il y a beaucoup de collines. C’est une ville dans la campagne. Ainsi, en cinq minutes, je peux être très vite sur les chemins. Il n’y a pas de grosses montagnes. Ce sont des collines avec 100 à 300 mètres de dénivelé. On les enchaîne. Il y a des terrains hyper variés. Si je veux des grosses bosses, je vais dans le Jura suisse ou dans les Alpes. 

Découvrir d'autres champions

En résumé